Europe : journée de mobilisation contre l'austérité dans 22 pays

(Jose Manuel Ribeiro Reuters)

Plus de 100 défilés sont prévus en France ce mercredi pour protester contre la politique européenne d'austérité. Une forte mobilisation est également attendue en Espagne, au Portugal et en Grèce.

Vingt-deux pays européen
seront touchés ce mercredi par la journée de mobilisation à l'appel de la
Confédération des syndicats. Des manifestations pour dénoncer la politique d'austérité
imposée par Bruxelles. En France, c'est la première fois depuis que la gauche
est au pouvoir que la CGT et la CFDT vont défiler ensemble. Ensemble mais pas
avec exactement pour les mêmes raisons. Bernard Thibault de la CGT cible la
politique menée en France, tandis que François Chérèque, le patron de la CFDT,
ne descend pas dans la rue "contre" le gouvernement. Avec ces
rassemblements (quelque 150 en France), les syndicats français veulent montrer
leur soutien aux salariés des pays de la zone euro en difficulté.

Mobilisation différentes
selon les pays

L'Espagne, le Portugal et la
Grèce seront particulièrement touchés par les manifestations de ce mercredi.

En Espagne, la grève générale
a commencé à minuit. Le pays détient le triste record du taux de chômage le
plus élevé en Europe. 25 % de la population active est sans emploi. Un jeune sur
deux ne travaille pas et les manifestations anti-austérité se succèdent à
travers tout le pays.

En Italie, seul le principal
syndicat, la CGIL, appelle à quelques heures de grève. Il a lancé un préavis de
grève de quatre heures. Pas de grosse manifestation nationale prévue. Le
secteur des transports ne devrait pas être touché. Il faut dire que cela fait des mois,
voire des années, que les Italiens manifestent régulièrement contre la rigueur. En
Italie, le chômage des jeunes atteint 35 % et la croissance est au point mort
depuis dix ans. Les Italiens ont désormais les yeux tournés vers les élections
législatives du printemps.

 

Vous êtes à nouveau en ligne