Espagne : avant les régionales, les indépendantistes comptent leurs troupes

(A Barcelone, la manifestation de vendredi devrait rassembler plusieurs milliers d'indépendantistes catalans portant ce drapeau © SIPA/AP/Francisco Seco)

Les partisans de l’indépendance de la Catalogne sont appelés à manifester ce vendredi à Barcelone alors que démarre la campagne pour les élections régionales du 27 septembre.

Une grande manifestation est prévue vendredi après-midi à Barcelone pour la journée nationale de la Catalogne. Le mouvement indépendantiste compte mobiliser ses troupes afin de peser sur le futur scrutin régional et légitimer un processus de sécession. Jusqu'ici les consultations ont été symboliques.

A LIRE AUSSI ►►►Consultation sur l’indépendance de la Catalogne : 80% de "oui"

Une mobilisation appréciée comme un test

Malgré les mises en garde et les refus du gouvernement espagnol, les séparatistes ont prévenu : s'ils obtiennent plus de 50% des voix aux élections régionales du 27 septembre, alors ils lanceront le processus qui leur permettrait d’aboutir à l'indépendance. Les derniers sondages les donnent en tête. La  mobilisation de ce vendredi constituera un premier test.

Entre les Catalans et le gouvernement espagnol le bras de fer dure depuis trois ans. Les indépendantistes réclament un référendum sur leur indépendance comme l'a fait l'Ecosse l'an dernier. Mais ils se heurtent à un refus inflexible. Le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, vient même de faire approuver une réforme l'autorisant à relever de ses fonctions le chef du gouvernement catalan si celui-ci déclare la sécession. Chez les séparatistes, les rancœurs grandissent. Pour le délégué de la Catalogne en France, Martí Anglada, "la porte est fermée" .

"On a essayé de négocier plusieurs fois avec le gouvernement de Madrid, zéro, aucune offre."

Le reportage d'Isabelle Labeyrie auprès de la délégation de la Catalogne en France
--'--
--'--

L’Assemblée nationale catalane (ANC) espère une mobilisation massive. 485.000 Catalans s’étaient déjà inscrits jeudi pour tenir une place dans la manifestation. 

La préparation de la manifestation de vendredi au siège de l'association ANC à Barcelone
--'--
--'--

De son côté, Mariano Rajoy maintient sa ligne de conduite sur le sujet sensible de l'indépendance. Le président du gouvernement espagnol refuse l'idée d'une consultation régionale, estimant que c'est tout le pays qui doit se prononcer sur son unité. 

Le référendum n'est pas autorisée par les autorités espagnoles donc les indépendantistes en ont décidé autrement, explique Barbara Loyer, directrice de l'Institut français de géopolitique de Paris
--'--
--'--