En Belgique, le vote est une tradition

France 3

Le vote est obligatoire depuis 1893. Le taux d'absentéisme est de 10 % en moyenne sur les dernières élections.

"En Belgique, le vote est obligatoire depuis 1893. À l'époque, on voulait lutter contre un taux d'absentéisme très élevé. La Belgique a cru à l'époque que les pays voisins allaient la suivre, ce qui n'est pas arrivé. On risque en théorie une amende de 30 à 60 euros pour une première absence au bureau de vote. En cas de récidive, cela peut monter jusqu'à 150 euros d'amende. La personne peut également être privée de droits civiques pendant 10 ans. Il y a aussi une interdiction de nomination par une autorité publique", explique une journaliste belge au micro de France 3.

10 % d'abstention en moyenne

"Tout cela est théorique. Depuis 2003, aucun Belge n'a été sanctionné. En 2012, la ministre de la Justice avait indiqué que ses services avaient autre chose à faire que de poursuivre ceux qui contreviendraient à cette règle. Si on refuse d'être assesseur ou de tenir un bureau de vote, on risque 1000 euros d'amende. En Belgique on vote en masse, on y est attaché. Le taux d'absentéisme est de 10 % en moyenne", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne