Élections en Allemagne : l'extrême droite au parlement

FRANCE 2

C'est une victoire au goût amer pour Angela Merkel : plus que sa réélection, c'est l'entrée au Budestag d'un parti d'extrême droite, l'AfD, qui aura marqué le scrutin.

Il est 18 heures hier, dimanche 24 septembre,  quand un séisme politique se produit en Allemagne. L'extrême droite exulte : avec 13% des voix, l'Atlernative pour l'Allemagne (AfD) est la troisième force politique du pays. Et à la tribune, ses chefs lancent un avertissement aux autres partis et à la chancelière Angela Merkel : "Nous allons les traquer. On va pourchasser Madame Merkel et les autres, et on va récupérer notre pays et notre peuple", a déclaré Alexander Gauland, député AfD.

"On va vous montrer qu'on est un parti très rationnel"

Dans la salle résonne l'hymne allemand, quand dehors, des centaines de manifestants anti-AfD se rassemblent. De la terrasse, les militants populistes les narguent en chantant "Vous avez perdu les élections", avant qu'un agent de sécurité leur demande de rentrer dans la salle. Aux manifestants qui les traitent de nazis, le député Norbert Kleinwaechter souhaite répondre : "C'est tout à fait faux, et on va vous montrer qu'on est un parti très rationnel."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne