DIRECT. Législatives en Allemagne : Angela Merkel espérait un score "un peu meilleur"

La chancelière allemande, Angela Merkel, vote pour les élections législatives, à Berlin, le 24 septembre 2017.
La chancelière allemande, Angela Merkel, vote pour les élections législatives, à Berlin, le 24 septembre 2017. (TOBIAS SCHWARZ / AFP)

La CDU, parti d'Angela Merkel, est arrivée en tête des élections, mais avec un résultat décevant et en laissant entrer les nationalistes de l'AfD au Bundestag.

"Et à la fin, c'est Angela Merkel qui gagne." Cette phrase, initialement réservée aux victoires de l'Allemagne en football, résonne à chaque nouvelle élection outre-Rhin. Les Allemands étaient appelés aux urnes, dimanche 24 septembre, pour des législatives sans grand suspense, qui ont vu une nouvelle victoire de la CDU d'Angela Merkel. Une victoire au goût de défaite, en raison d'un score décevant et de la percée de l'extrême droite, qui entre au Parlement.

Un succès assombri pour Angela Merkel. Les conservateurs allemands d'Angela Merkel ont remporté les élections législatives avec 32,7 à 33,3% des voix, mais la fête est gachée par l'entrée historique de la droite nationaliste à la chambre des députés (à environ 13%).

Les sociaux-démocrates refusent une nouvelle coalition. Le Parti social-démocrate (SPD) a annoncé ne plus vouloir former de coalition avec les conservateurs dans le futur gouvernement d'Angela Merkel et préférer siéger dans l'opposition au Parlement, après une défaite d'ampleur historique.

Les nationalistes entrent au Bundestag. L'AfD fait une entrée en force à la chambre des députés, une première depuis 1945 pour un parti qui tient des discours anti-immigrants, anti-islam, anti-euro et révisionnistes. Alors qu'il avait échoué aux portes du Bundestag en 2013, il devance désormais la gauche radicale Die Linke, les libéraux du FDP et les Verts, tous aux alentours de 9-10%.

Vous êtes à nouveau en ligne