Égalité homme/femme : David Cameron veut imposer la parité

FRANCE 2

Le Premier ministre britannique souhaite réduire les écarts qui subsistent entre hommes et femmes au sein des entreprises britanniques. Une loi est prévue pour l'horizon 2018.

Une femme règne  sur la Grande-Bretagne depuis 64 ans. Un pays qui a élu Margaret Thatcher en 1979, première chef de gouvernement femme en Europe. Dans les symboles, le Royaume-Uni avait tout pour être un modèle de parité et d'égalité des salaires. Malheureusement, il n'en est rien. En moyenne, les hommes gagnent plus que les femmes. Comme dans une grande enseigne de supermarchés où un homme gagne en moyenne 6 euros de plus que sa collègue. L'office national de statistiques vient de calculer qu'en moyenne, sur toute sa vie, une femme britannique gagnera 250 000 euros de moins qu'un homme.

Éradiquer les écarts de salaire

Devant ce constat, le premier ministre David Cameron a promis d'agir. "C'est rageant de voir qu'aujourd'hui, il y a ces écarts sexistes (...) Je veux que mes deux filles aient autant d'opportunités et soient payées autant que mon fils", a-t-il déclaré. D'ici à 2018, il souhaite faire adopter une loi qui obligera les entreprises de plus de 250 salariés à publier de manière transparente les écarts de salaires, ainsi qu'annoncer la proportion d'hommes et de femmes, dans chaque gamme de revenus. Le patronat britannique a combattu cette loi, estimant qu'elle entraînerait un climat de délation au sein des entreprises. Mais pour le grand public, et notamment les hommes, elle va dans le bon sens. "Plus il y aura de transparence, plus on progressera", se félicite un citoyen. La loi aura l’objectif ambitieux d'éradiquer les écarts de salaires d'ici une génération.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne