VIDEO. Vol d'Egyptair : "La présence d'officiers de sécurité à bord est une procédure habituelle", précise Alain Vidalies

REUTERS

Le Secrétaire d'Etat chargé des Transports a confirmé, jeudi, que quinze Français étaient à bord de l'avion d'EgyptAir, disparu la nuit dernière en Méditerranée.

"Les vérifications qui ont pu être faites permettent de dire qu'il n'y a pas de fret dans cet avion", a indiqué le Secrétaire d'Etat chargé des Transports, Alain Vidalies, après une réunion interministérielle de crise à l'Elysée sur la disparition du vol MS804 d'EgyptAir, jeudi 19 mai.

Ce vol reliant Paris au Caire, avec 66 personnes à bord, dont 30 Egyptiens et 15 Français, a disparu des écrans radars jeudi, dans la nuit, pour une raison encore indéterminée. La présence de trois officiers de sécurité à bord "est une procédure habituelle s'agissant des avions d'EgyptAir", a précisé Alain Vidalies.

Cinquante-six passagers à bord

Alain Vidalies a indiqué qu'il se rendrait dans la matinée à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, où une cellule de crise a été mise en place. Un hôtel a été mis à disposition des familles qui commencent à arriver à l'aéroport, a indiqué le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault.

L'appareil transportait 56 passagers, dont un petit garçon et deux bébés, ainsi que sept membres d'équipage et trois officiers de sécurité, selon la compagnie nationale. Trente Egyptiens, 15 Français, un Britannique, un Canadien, un Belge, un Portugais, un Algérien, un Soudanais, un Tchadien, deux Irakiens, un Saoudien et un Koweïtien se trouvaient à bord.

Vous êtes à nouveau en ligne