L'avion d'EgyptAir avait fait des atterrissages d'urgence la veille du crash

France 3

Jean-Paul Troadec, ancien directeur du BEA, qui enquête sur le crash du vol d'EgyptAir en Méditerranée il y a douze jours, est l'invité du Grand Soir 3 ce mercredi 1er juin.

Grâce aux messages des instruments de bord de l'avion, France 3 a appris ce mercredi soir que cet Airbus A320 d'EgyptAir aurait fait plusieurs fois demi-tour et procédé à trois atterrissages d'urgence 24 heures avant le crash. "Cette information est encore imprécise, car on ne connaît pas la nature de l'incident qui aurait obligé les pilotes à faire demi-tour et on ne connaît pas non plus le type d'intervention qui a été effectué par la maintenance. Il appartient aux enquêteurs de faire le lien avec l'accident", réagit Jean-Paul Troadec, ancien directeur du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA).

"Pas normal"

Et l'expert d'ajouter : "C'est un élément important pour les enquêteurs. Ce n'est pas très normal de faire plusieurs fois demi-tour suite à un incident technique et de ne rien trouver. La thèse de l'accident technique est compatible avec toutes ses données. Mais la thèse de l'attentat est toujours possible".

Le signal d'une première boîte noire du vol d'EgyptAir a été détecté ce mercredi. "Un bateau est en route pour repêcher la boîte noire. Il faut ensuite la remonter et l'analyser. Il faut encore attendre quelques semaines pour savoir ce qu'elle va révéler, même si ça n'est qu'un élément de l'enquête", conclut Jean-Paul Troadec.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne