Crash du vol MS804 : le mystère reste entier

FRANCE 3

Des débris de l'avion ont été retrouvés au large de l'Égypte, mais les boîtes noires sont toujours introuvables

Après plus de 24 heures de recherches en mer Égée, des avions de reconnaissance égyptiens, épaulés par plusieurs navires, ont enfin retrouvé ce jeudi la trace de l'Airbus A320 qui s'est abîmé en mer dans la nuit de mercredi à jeudi 19 mai, avec 66 personnes à son bord. L'armée affirme avoir découvert des restes humains et des débris de l'appareil à 290 kilomètres au large d'Alexandrie (Égypte).

Perte d'aile ou engin explosif

Mais l'épave de l'avion et les boîtes noires n'ont toujours pas été localisées. Et les causes de la catastrophe demeurent inconnues. Seule certitude : hier à 2h37 du matin, alors qu'il entre dans l'espace aérien égyptien, l'A320 vire brutalement sur la gauche à 90° et perd de l'altitude. Puis, il vire à droite à 360°. L'avion chute de 6 500 mètres et disparaît des radars sans appel de détresse. C'est le signe qu'il aurait pu perdre une aile, la dérive de direction, ou alors qu'un engin explosif a été embarqué à bord, selon les experts. Cet après-midi, un patrouilleur de la marine française équipé d'un sonar a participé aux recherches. Des enquêteurs français du Bureau d'enquêtes et d'analyses ont été dépêchés en Égypte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne