Crash du vol d'EgyptAir : des interrogations sur les conclusions du Caire

France 3

Sept mois après le crash du vol d'EgyptAir, les autorités semblent accréditer la thèse d'un attentat terroriste en dévoilant de nouveaux éléments.

Des traces d'explosif sur le corps des victimes, c'est ce que les enquêteurs égyptiens affirment avoir retrouvées après le crash du vol d'EgyptAir. Ces éléments leur permettraient d'accréditer la piste d'un attentat. La thèse est soutenue par l'Égypte depuis des mois.

Une manoeuvre des Égyptiens ?

Pour ceux qui défendent les intérêts des familles des quinze victimes françaises, il s'agit d'une manoeuvre des Égyptiens. "Ça fait plus de trois mois que Le Caire a terminé les expertises médico-légales. Et il faut attendre le 15 décembre pour nous annoncer cela. Je pense que c'est une manipulation des autorités égyptiennes. Elles prennent en otage les familles de victimes. Elles prennent en otage le corps des victimes. C'est scandaleux", déclare maître Sébastien Busy, avocat des familles de victimes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne