Crash du MS804 d'EgyptAir : quatre hypothèses pour expliquer le drame

France 2

66 personnes étaient à bord du vol abîmé en Méditerranée. France 2 décrypte les pistes pouvant expliquer ce crash.

Le vol qui reliait Paris au Caire s'est abîmé dans la nuit de mercredi à ce jeudi 19 mai. 66 personnes, dont 15 Français, se trouvaient à bord. On ignore encore les raisons de cette tragédie, mais quatre hypothèses sont étudiées.

La possibilité d'une bombe à bord est envisagée. Le fait qu'aucun message de détresse n'ait été envoyé avant la disparition des écrans radars est un élément non négligeable. Avant le drame, l'avion avait fait plusieurs escales à Bruxelles, au Caire, à Asmara (Erythrée), Tunis et Paris ces dernières 48 heures.

Les pilotes étaient expérimentés

Peut-il s'agir d'un détournement, comme ce fut le cas en mars 2015 avec un avion de la Germanwings ? Les profils de l'équipage sont passés au crible. Le duo aux commandes était expérimenté : le pilote comptait plus de 6 000 heures de vol, le copilote en comptait plus de 2 700.

Troisième hypothèse : l'intrusion d'un passager dans le cockpit. EgyptAir avait placé trois agents de sécurité à bord. La compagnie procède ainsi pour les vols jugés risqués. Dernière hypothèse : celle d'une défaillance technique. L'A320 est un modèle fiable et l'avion était récent, livré en 2003. Mais une panne violente n'est pas à exclure, selon les experts.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne