Crash du MS804 d'EgyptAir : la gendarmerie et les services de renseignement enquêtent à Roissy

France 2

Les images de vidéosurveillance et la liste des passagers du vol disparu sont scrutées attentivement.

A l'aéroport parisien de Roissy-Charles-de-Gaulle, la gendarmerie a déjà commencé son enquête ce jeudi 19 mai, après la disparition du MS804 qui reliait la capitale française au Caire. Les 66 personnes à bord sont étudiées.

"Le premier réflexe ici, au terminal 1, a été de regarder, de visionner toutes les images de vidéosurveillance sur lesquelles on voit les passager embarquer, pour vérifier une chose : est-ce que les contrôles de sécurité - bagages, passeports - se sont bien passés, est-ce qu'un passager aurait par exemple refusé d'obtempérer lors des contrôles", rapporte sur place Arnaud Comte.

Rien d'anormal pour l'instant

"Selon une source aéroportuaire, aucun incident n'a été vu sur ces images de vidéosurveillance", ajoute le journaliste de France 2. La liste des 56 passagers et des 10 membres d'équipage intéresse aussi les services de renseignements français, qui cherchent à savoir "si l'un d'eux serait défavorablement connu des services antiterroristes". "Là aussi, selon nos informations, pour l'instant, rien d'anormal n'a été révélé", précise Arnaud Comte. Néanmoins, le travail d'enquête ne fait que commencer. Les services français doivent se rapprocher de leurs homologues mondiaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne