Crash d'un avion d'EgyptAir : le récit des derniers échanges avec le MS804

France 2

Nicolas Chateauneuf retrace les ultimes échanges radio entre l'avion abîmé et le contrôle aérien grec.

Les questions sont nombreuses ce jeudi 19 mai, après le crash en Méditerranée d'un avion de la compagnie EgyptAir. L'appareil faisait la liaison Paris - Le Caire et transportait 66 personnes. Nicolas Chateauneuf retrace les derniers échanges de l'avion, à partir d'éléments révélés par l'aviation civile grecque.

Il est 1h24 quand le MS804 entre dans l'espace aérien grec. A ce moment-là, tout va bien. Il vole à 11 kilomètres d'altitude. Des échanges radio ont lieu à 1h48 entre le contrôle aérien et le pilote. "L'ambiance est légère. Celui-ci plaisante et remercie même ses interlocuteurs en grec", note le journaliste de France 2, qui ajoute : "C'est le dernier contact radio avec l'équipage".

La portée des radars en question

A 2h29, l'avion quitte l'espace aérien grec pour celui d’Égypte. Il ne répond déjà plus depuis 40 minutes. 40 secondes après, l'avion quitte les radars de l'aviation civile grecque mais pas ceux de l'armée. "Selon le ministre de la Défense grec, il faut attendre 8 minutes, à 2h37, pour voir l'avion entamer une chute en virages vertigineuse. Et deux minutes plus tard, les radars militaires grecs perdent à leur tour la trace de l'avion à 10 000 pieds, soit trois kilomètres d'altitude", déclare Nicolas Chateauneuf.

Impossible de dire pour l'heure si l'appareil a explosé car "en dessous d'une certaine altitude, les radars ne voient plus rien". "La portée des radars militaires est souvent un sujet sensible", précise le journaliste, qui conclut : "Vu sa trajectoire, l'avion était vraiment hors de contrôle".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne