Présidentielle en Autriche : le candidat d'extrême-droite et l'écologiste à égalité

Norbert Hofer, candidat d\'extrême droite et Alexander Van der Bellen, candidat écologiste, lors d\'un débat télévisé pour la présidentielle, à Vienne (Autriche), le 24 avril 2016.
Norbert Hofer, candidat d'extrême droite et Alexander Van der Bellen, candidat écologiste, lors d'un débat télévisé pour la présidentielle, à Vienne (Autriche), le 24 avril 2016. (HEINZ-PETER BADER / REUTERS)

L'écart demeure trop faible entre Norbert Hofer et Alexander Van der Bellen pour avancer le nom d'un vainqueur.

Pour la première fois depuis la seconde guerre mondiale, un pays d'Europe va-t-il être dirigé par un président d'extrême-droite ? Le suspense est à son comble, dimanche 22 mai, en Autriche Les deux candidats à la présidentielle, Norbert Hofer pour le FPÖ, et l'écologiste Alexander Van der Bellen, sont à égalité, selon des projections, après dépouillement de la quasi-totalité des bulletins déposés dans les urnes.

 Une marge d'erreur de 1%. Après dépouillement de 95% des bulletins, Nobert Hofer obtient 51,9% des suffrages et Alexander Van der Bellen 48,1%. La télévision publique ORF a fait une évaluation du résultat définitif. Celle-ci place les deux candidats à égalité parfaite, avec une marge d'erreur de 1%.

Le résultat sans doute annoncé lundi. Le nom du nouveau chef d'Etat ne sera vraisemblablement connu que lundi, une fois dépouillés les bulletins de vote par correspondance, traditionnellement moins favorables à l'extrême droite. Ils représentent plus de 14% du corps électoral et départageront les deux candidats.