Deux homos sur trois n'osent pas se tenir la main en public

Deux homosexuels se tiennent la main lors d\'une manifestation en faveur des droits LGBT, le 20 avril 2009 au Salvador.
Deux homosexuels se tiennent la main lors d'une manifestation en faveur des droits LGBT, le 20 avril 2009 au Salvador. (JOSE CABEZAS / AFP)

C'est ce qui ressort d'une étude menée auprès de 93 000 personnes en Europe.

Peur, isolement, discrimination… Près des deux tiers des lesbiennes, homosexuels, bisexuels et transsexuels (LGBT) vivant dans l'Union européenne n'osent pas tenir leur partenaire par la main en public, assure vendredi 17 mai, à l'occasion de la Journée mondiale contre l'homophobie, l'Agence des droits fondamentaux de l'UE (lien en anglais).

31% des homos victimes de discriminations en France

Selon les résultats d'une enquête en ligne réalisée dans tous les Etats membres de l'Union et en Croatie, qui doit entrer dans l'UE en juillet, deux personnes sur trois ayant répondu à l'enquête ont peur de s'afficher en public. Parmi les gays, ils sont près des trois quarts à avoir peur. Près de 30% des 93 000 participants à cette étude ont été victimes de violences ou d'agressions au cours des cinq dernières années. Parmi eux, 30% des 7 000 transsexuels disent avoir été agressés physiquement ou menacés de violences plus de trois fois ces douze derniers mois.

Même dans des pays généralement tolérants envers les LGBT, certains se disent victimes de discriminations et sont régulièrement agressés verbalement. Aux Pays-Bas, premier pays au monde à avoir légalisé le mariage entre homosexuels, en 2001, près de 20% des participants à l'enquête assurent avoir été l'objet de discriminations dans l'accès à des services comme les soins, la recherche d'un appartement, les sorties, les clubs de sport et les banques. La France (31%) se situe très légèrement sous la moyenne européenne (32%).

Vous êtes à nouveau en ligne