Dette: ouverture d'une enquête après "l'erreur" de Standard and Poor's

(Petar Kujundzic Reuters)

L'information a été rendue publique après la fermeture de la bourse de Paris. L'agence de notation S&P avait diffusé "par erreur" à certains de ses abonnés, un message d'alerte laissant présager une dégradation de la note souveraine de la France. Depuis l'agence a démenti et l'Autorité des marchés financiers a ouvert une enquête à la demande de François Baroin, le ministre des Finances.

La dégradation de la note de la dette souveraine de la France, c'est la hantise du gouvernement. L'erreur de Standard & Poor's est tombée d'autant plus mal qu'elle intervenait après deux déclarations inquiétantes venues de Bruxelles:- la "nouvelle phase de récession" en Europe envisagée par le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, Olli Rehn- et la mise en garde lancée par la  Commission européenne, un appel à la France à aller plus loin dans la rigueur. Tout cela explique la colère de François Baroin, sa rapidité à dénoncer une "rumeur choquante", et à demander l'ouverture d'une enquête: "On ne laissera aucun message négatif passer".

Vous êtes à nouveau en ligne