Déjà des fraudes constatées dans les bureaux de vote russes

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Les Russes votent depuis l'aube pour choisir leur nouveau président. Vladimir Poutine est quasiment certain d'être élu, mais la presse indépendante et l'opposition repèrent déjà des fraudes.

Mise à jour à 14:21 avec de nouveaux témoignages de fraude.

Depuis l'aube on vote en Russie, l'extrême-orient a commencé peu après minuit (heure

de Paris) à se déplacer pour participer au scrutin. À Moscou et dans l'ouest du pays, les Russes ne

rendent aux urnes depuis 8h.

La presse indépendante dont la radio [*Echo de

Moscou* ](http://echo.msk.ru/news/865081-echo.html) (en russe) dispose déjà d'informations sur la fraude. Les observateurs

rapportent que les urnes du vote par correspondance sont "bourrées". Des informations

confirmées par l'association "La ligue des électeurs", créée par des personnalités de la

culture et des médias.

La fraude électorale élevée au rang d'art

Le Parti communiste russe, principale force d'opposition, rapporte qu'à Toula, dans le sud de Moscou : "Les pneus des voitures des observateurs du parti communiste ont été crevés" , leur empêchant d'aller exercer leur mission dans les bureaux de vote. À Vladivostok, selon la presse russe, "au bureau n°155, des électeurs ont découvert [en arrivant] qu'ils avaient déjà voté" .

Selon le parti Iabloko, de tendance libérale, "des liasses de bulletins ont été jetées dans l'urne à Briansk, Tambov, Nijni-Novgorod ou encore Novossibirsk" .

Sans accuser personne, les témoignages rapportent également que des bus circulent

entre les bureaux de vote dans les grandes villes du pays. Selon l'association Golos, qui met en ligne une carte

interactive des fraudes constatées, dans les grandes villes du l'ouest du pays cette

technique du "carrousel" est *"rodée depuis les élections législatives du mois de

décembre"* .

Des caméras de vidéosurveillance inefficaces

Après les législatives de décembre, Vladimir Poutine avait annoncé l'installation de "webcams"

dans les bureaux de vote (deux dans chacun des 90.000 bureaux). Un dispositif destiné à

éviter la fraude, seulement les témoignages de journalistes occidentaux et russes rapportent

qu'elles ne sont souvent pas orientées sur toutes les urnes ou que la qualité de l'image

empêche de contrôler la transparence du vote.

Dans plusieurs bureaux de vote, les journalistes du Moscow Times décrivent des

fraudes : des urnes placées juste à côté de l'isoloir, des haut-parleurs qui diffusent de

la musique folkorique et qui empêche d'entendre ce que disent les assesseurs ou alors des

caméras directement placées au dessus des isoloirs.

Les associations qui défendent la transparence du scrutin annoncent déjà qu'elles vont

déposer des plaintes auprès de la commission électorale. L'association Golos explique

même [sur son site

web comment s'y prendre](http://www.kartanarusheniy.org/pages/claim).

Le camp de Poutine prépare déjà sa victoire

À Moscou, une scène est montée sur la place qui fait face au théâtre du Bolchoï, sous le fenêtres du Kremlin. C'est là que ce soir est organisé un concert pour fêter la victoire annoncée du toujours Premier ministre Vladimir Poutine.

 

Vous êtes à nouveau en ligne