Jean-Baptiste, Français victime de l'accident de train en Espagne

Des fleurs déposées sur le lieu de l\'accident de train qui a coûté la vie à 78 personnes à Saint-Jacques-de-Compostelle (Espagne), le 27 juillet 2013.
Des fleurs déposées sur le lieu de l'accident de train qui a coûté la vie à 78 personnes à Saint-Jacques-de-Compostelle (Espagne), le 27 juillet 2013. (RAFA RIVAS / AFP)

Agé de 35 ans, il est l'une des trois dernières victimes officiellement identifiées.

La justice a fini d'identifier les corps des 78 personnes tuées dans l'accident de train de mercredi à Saint-Jacques-de-Compostelle (Espagne), a annoncé, samedi 27 juillet, le tribunal régional de Galice. Celui-ci a ainsi confirmé qu'un Français se trouvait parmi les victimes étrangères.

Jean-Baptiste Loirat, 35 ans, originaire de Nantes (Loire-Atlantique), vivait à Madrid, la capitale espagnole, depuis plusieurs années, selon Le Parisien. Il était vétérinaire, d'après Le Journal du dimanche. Les deux journaux affirment qu'il a pris le train Madrid-El Ferrol mercredi pour rejoindre sa femme en vacances. Elle était partie un peu plus tôt avec leur petite fille.

Jean-Baptiste Loirat était marié à une restauratrice d'œuvres d'art, affirme Le Parisien. Le JDD donne une version un peu différente : "Il s'était décidé à faire sa vie en Espagne après sa rencontre avec (...) une étudiante à l'école vétérinaire. Il l'avait épousé l'année suivante", indique l'hebdomadaire. Par ailleurs, une autre ressortissante française, Ana Maria Alvarez Carballo, âgée de 45 ans, figurerait sur la liste provisoire des victimes diffusée hier.