VIDEO. Accident de train en Espagne : le conducteur seul responsable ?

Quelle est la part de responsabilité du conducteur du train dans le déraillement de Saint-Jacques de Compostelle ? L'homme a été placé en garde à vue

Hagard et blessé à la tête, le conducteur du train - filmé juste après l'accident - semble réaliser l'ampleur de la tragédie. En liaison au téléphone avec la gare, il a ces mots :  "J'ai déraillé, qu'est-ce que je peux y faire ?" Avant d'ajouter : "J'ai merdé, je veux mourir..."

Francisco José Garzon a reconnu qu'il roulait bien trop vite en abordant le virage fatidique. 190 km/h pour 80 km/h autorisés. Il affirme qu'il aurait tenté de freiner quand l'alarme s'est allumée en début de courbe. Trop tard. 

Le conducteur est, depuis vendredi 26 juillet, en garde à vue. "Il a été arrêté pour imprudence", communique le chef de la police nationale en Galice. Francisco José Garzon a toujours affiché un goût prononcé pour la vitesse, comme en mars 2012 où il se vante sur les réseaux sociaux de conduire son train à plus de 200 km/h.

Le virage où a eu lieu le drame avait aussi la réputaion d'être dangereux, les conducteurs craignaient qu'un jour - sur ce tronçon - un train ne déraille.

Vous êtes à nouveau en ligne