A Utoya, Breivik a tiré sur ceux qui avaient "l'air de gauche"

Anders Behring Breivik au tribunal d\'Oslo (Norvège), le 23 avril 2012.
Anders Behring Breivik au tribunal d'Oslo (Norvège), le 23 avril 2012. (LISE ASERUD / AFP)

Le tueur n'a exprimé ses regrets qu'aux familles des passants tués à Oslo, où il avait posé une bombe avant de se rendre à Utoya. Les jeunes tués sur l'île méritaient, eux, la mort, a-t-il expliqué.

Anders Behring Breivik a tué 77 personnes le 22 juillet 2011 mais n'a de remords que pour quelques-unes d'entre elles. Au sixième jour de son procès à Oslo (Norvège), il a expliqué avoir ciblé "les marxistes" et avoir estimé l'appartenance idéologique de ses victimes en fonction de leur apparence.

Il s'excuse auprès des victimes non politisées

Le tueur norvégien a par ailleurs présenté "ses profondes excuses" pour ses victimes qui n'avaient pas d'appartenance politique. L'extrémiste s'adressait aux proches des passants tués par l'explosion de la bombe qu'il avait placée près du siège du gouvernement, à Oslo, avant de se rendre sur l'île d'Utoya où il a tué 69 personnes.

L'accusé a refusé d'en faire autant à l'adresse des proches des adolescents tués sur l'île où ils s'étaient rassemblés pour un camp de la ligue de jeunesse du Parti travailliste. Selon lui, ces jeunes étaient des "cibles légitimes" car ils étaient membres d'une organisation politique coupable d'exposer la société norvégienne au multiculturalisme et à l'islam. Des "traîtres", estime-t-il, dont les opinions ont, selon lui, favorisé une "invasion musulmane" de l'Europe.

Il dit avoir épargné un jeune ayant l'air "de droite"

"Certaines personnes ont l'air plus de gauche." C'est sur elles que Breivik a choisi de tirer, épargnant au passage un jeune homme qui lui avait paru "de droite". Il a reconnu avoir estimé l'appartenance idéologique de ses victimes sur des critères d'apparence.

Le jeune homme que le tueur affirme avoir épargné a précisé que Breivik avait en effet d'abord renoncé à lui tirer dessus, mais qu'il lui avait plus tard logé une balle dans l'épaule.

Vendredi, l'extrémiste de droite de 33 ans a longuement détaillé comment il avait fait feu pendant 75 minutes sur les jeunes gens, achevant la plupart d'entre eux d'une balle dans la tête.

Vous êtes à nouveau en ligne