Belgique : Doel, un village fantôme

FRANCE 3

C'est un village fantôme qui fait le bonheur des artistes et des touristes. Adossé au port d'Anvers en Belgique, il a été déserté par son millier d'habitants. Il trouve un nouveau souffle en devenant une sorte de décor.

Coincé entre le port industriel et la centrale nucléaire d'Anvers (Belgique), Doel est un village flamand aux allures fantomatiques. Un lieu chargé d'histoire et de fantasmes depuis que ses habitants l'ont déserté il y a une vingtaine d'années. Le village est aujourd'hui réinvesti par toutes sortes de visiteurs. Des amateurs de sensations fortes, des explorateurs urbains, à l'image de Hans, venu tout spécialement des Pays-Bas. Le touriste veut découvrir Doel avant sa destruction pour cause d'extension du port, prévue initialement avant la fin de l'année. Vivre quelques heures dans cette ambiance de fin du monde, un voyage entre plaisir des yeux et décadence des lieux.

La ville va renaître de ses cendres

Quelques habitants ont toutefois refusé de quitter la ville belge, comme Sabine. Ils sont une petite vingtaine d'irréductibles qui résident encore à Doel. Avec l'espoir qu'un jour, la ville puisse renaître de ses cendres. Finalement Doel ne sera pas rasée. Une récente décision gouvernementale prévoit le repeuplement du site dans les mois qui viennent.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne