Belgique : Bruxelles, une ville toujours à l'arrêt

FRANCE 2

Cela fait quatre jours que la capitale belge est en état d'alerte maximale.  Une équipe de France 2 a suivi des Français installés là bas.

Depuis quatre jours, la ville de Bruxelles (Belgique) a des allures de ville fantôme. Dans la capitale belge, l'état d'alerte est à son maximum face à la menace terroriste. Quadrillées par la police, les rues sont désertes, les centres commerciaux sont vides, pas de métro et pas d'écoles ouvertes.

La famille Andreone est française et installée en Belgique depuis plus de 20 ans. À 13 et 15 ans, leurs deux filles restent à la maison toute la journée. "Pour moi c'est super bien deux jours sans école, on rate quatre heures de maths donc c'est parfait", se réjouit Mathilde Andreone, 13 ans.

Inquiétude des parents

La reprise des cours préoccupe leur mère. "Quelles seront les mesures de sécurité dans les écoles, autour des écoles ? Est-ce que la police ou l'armée sera là. Cela peut être anxiogène pour les enfants donc c'est beaucoup de questions qui se posent au niveau des parents d'élèves", commente Karine Andreone.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne