Autriche : l'extrême droite en tête du 1er tour de la présidentielle

 Norbert Hofer, candidat du parti autrichien FPÖ (extrême droite), alors qu\'il s\'apprête à voter à Pinkafeld, à 120 km de Vienne (Autriche), le 24 avril 2016.
Norbert Hofer, candidat du parti autrichien FPÖ (extrême droite), alors qu'il s'apprête à voter à Pinkafeld, à 120 km de Vienne (Autriche), le 24 avril 2016. (DIETER NAGL / AFP)

Le candidat social-démocrate Rudolf Hundstorfer (SPÖ) et le conservateur Andreas Khol (ÖVP) sont éliminés avec respectivement 11% et 11,2% des voix seulement chacun.

L'extrême droite est arrivée, dimanche 24 avril, largement en tête du premier tour de l'élection présidentielle en Autriche. Le candidat du parti FPÖ, Norbert Hofer, est crédité de 35,5% des voix Il réalise ainsi le meilleur résultat de cette formation depuis la guerre à une élection nationale en Autriche après avoir mené campagne sur deux thèmes principaux, la lutte contre l'immigration et celle contre l'Europe.

Un écologiste, Alexander Van der Bellen, se hisse pour la première fois au second tour avec 21,1% des suffrages, aux dépens d'une candidate indépendante, Irmgard Griss (18,8%), selon des projections actualisées.

Sociaux démocrates et conservateurs éliminés

Le candidat social-démocrate Rudolf Hundstorfer (SPÖ) et le conservateur Andreas Khol (ÖVP) sont éliminés avec respectivement 11% et 11,2% des voix seulement chacun.

Même si la fonction du président autrichien est essentiellement honorifique, cet échec représente un coup de semonce majeur pour le chancelier Werner Faymann (SPÖ) et pour le vice-chancelier Reinhold Mitterlehner (ÖVP), dont les mandats courent jusqu'en 2018.

Vous êtes à nouveau en ligne