VIDEO. Auschwitz, Oradour... Les lieux de mémoire appellent leurs visiteurs à la décence

M. Degremont / France 3

Le 20 mars dernier, le Mémorial d’Auschwitz appelait les visiteurs à respecter ce site ou plus d’un million de personnes ont été exterminées. Confronté au même problème, le centre de la mémoire d’Oradour-sur-Glane rappelle à son tour les règles à respecter lors de la visite du village martyr. La municipalité elle n’exclut pas de déposer plainte en cas de comportement déplacé.

Ces photos de visiteurs marchant sur les rails qui emmenaient les trains remplis de prisonniers directement au cœur du camp d’extermination nazi d’Auschwitz pullulent sur internet. Des clichés qui sont souvent l’œuvre d’adolescents habitués à se mettre en scène en permanence quel que soit le lieu pour publier la "bonne photo" sur Instagram ou Snapchat.

Mais ici où plus d’un million de femmes, d’hommes et d’enfants ont été tués par le régime nazi, cette insouciance passe mal et révolte ceux qui perpétuent le souvenir des victimes du nazisme.

Selfies déplacés

Oradour-sur-Glane en Haute-Vienne n’échappe pas au phénomène. Le village martyr où furent massacrés par les SS 642 habitants le 10 juin 1944, accueille chaque année plus de 300 000 visiteurs dont de nombreux scolaires. Et parmi eux, certains ont visiblement du mal à appréhender le drame qui s’est joué ici, multipliant les selfies ou les poses suggestives dans les ruines.

Le 20 mars dernier, le Mémorial d’Auschwitz appelait les visiteurs à respecter ce site ou plus d’un million de personnes ont été exterminées. Confronté au même problème, le centre de la mémoire d’Oradour-sur-Glane rappelle à son tour les règles à respecter lors de la visite du village martyr. La municipalité elle n’exclue pas de déposer plainte en cas de comportement déplacé.
Le 20 mars dernier, le Mémorial d’Auschwitz appelait les visiteurs à respecter ce site ou plus d’un million de personnes ont été exterminées. Confronté au même problème, le centre de la mémoire d’Oradour-sur-Glane rappelle à son tour les règles à respecter lors de la visite du village martyr. La municipalité elle n’exclue pas de déposer plainte en cas de comportement déplacé. (M. Degremont / France 3)

Après l’appel du Mémorial D’Auschwitz, les responsables du centre de la mémoire d’Oradour-sur-Glane ont décidé à leur tour d’interpeller les visiteurs après la découverte sur les réseaux sociaux de photos totalement inappropriées et parfois choquantes, comme l’image d’une personne nue de dos au beau milieu des ruines.

Des comportements qui ont également fait réagir le maire d’Oradour, qui brandit de son côté la menace judiciaire en cas de comportement déplacé sur le lieu de mémoire.     

Nous, on hésite pas. Si vraiment il y a une atteinte à la mémoire des martyrs et un comportement qui n’est pas approprié, nous n’hésiterons pas à déposer plainte.

Philippe Lacroix, maire (SE) d'Oradour-sur-Glane, Haute-Vienne  

France 3

Vous êtes à nouveau en ligne