Qui est Osama Krayem, le Suédois inculpé dans l'enquête sur les attentats de Paris et de Bruxelles ?

 Une rame à la station Maelbeek du métro de Bruxelles (Belgique), le 22 mars 2016. La Stib, qui exploite le réseau, a confirmé à francetv info qu\'il s\'agissait bien de la rame touchée.
Une rame à la station Maelbeek du métro de Bruxelles (Belgique), le 22 mars 2016. La Stib, qui exploite le réseau, a confirmé à francetv info qu'il s'agissait bien de la rame touchée.(DR)

Le jihadiste a été identifié comme le deuxième homme sur les images de vidéosurveillance de la station Maelbeek.

Il était déjà impliqué dans les attentats de Bruxelles. Osama Krayem apparaît désormais dans l'enquête sur les attentats de Paris. Le Suédois d'origine syrienne, identifié comme le deuxième homme sur les images de vidéosurveillance de la station de métro Maelbeek, a également été inculpé d'assassinats terroristes pour son rôle dans les attaques du 22 mars. C'est ce qu'a indiqué le parquet fédéral belge, mardi 19 avril. Francetv info fait le point sur ce que l'on sait de ce jihadiste.

Un Suédois d'origine syrienne

Osama Krayem, fils d'un exilé syrien, a grandi en banlieue de Malmö, dans le sud de la Suède. Le jeune homme, âgé de 23 ans, fréquente la mosquée de son quartier mais boit, fume et multiplie les petits trafics. "Il a grandi comme n'importe quel enfant, puis il a rencontré des amis à l'école et ensuite ils sont devenus un groupe que leurs parents n'ont pas pu contrôler", raconte Ali Ibrahim, l'ancien imam de la mosquée de Rosengard, à France 3.

Osama Krayem se radicalise très rapidement. "Dans les deux ou trois mois avant son départ, il a cessé de voir ses amis, se souvient un proche, cité par le Huffington Post. Il écoutait des prêches d'imams sur son téléphone portable, il laissait pousser sa barbe. C'est devenu quelqu'un d'autre."

Début 2015, le jeune homme quitte subitement la Suède pour la Syrie. "Tout à coup, il a disparu sans prévenir, puis il a appelé de l'étranger pour dire qu'il était avec l'Etat islamique et qu'il ne reviendrait pas", ajoute sa tante, Akhlass, interrogée par France 3. Quelques jours plus tard, il pose sur Facebook avec une kalachnikov, devant un drapeau du groupe terroriste. Les images auraient été prises à Deir Ezzor, dans une région de Syrie contrôlée à 60% par les jihadistes de l'Etat islamique.

Il a des liens avec Salah Abdeslam

Les enquêteurs belges ont retracé le parcours d'Osama Krayem après son séjour en Syrie. Selon le parquet belge, le Suédois est revenu en Europe avec un flot de réfugiés arrivés sur l'île de Leros, précise France 2. Il est enregistré par les autorités grecques sous le nom de Naïm Al Hamed, le 20 septembre 2015. 

Osama Krayem est récupéré le 3 octobre 2015 à Ulm (Allemagne), par une voiture louée par Salah Abdeslam. Les deux hommes rejoignent Bruxelles en compagnie d'Amine Choukri, arrêté en même temps que Salah Abdeslam à Bruxelles, et un quatrième homme non identifé.

Il aurait renoncé à se faire exploser à Maelbeek

Osama Krayem a été arrêté par la police belge le 8 avril dernier, le même jour que Mohamed Abrini. Selon Le Parisien, il aurait été retrouvé grâce à son portable. Un conducteur de tram bruxellois se serait rappelé avoir entendu l'un de ses passagers déclarer au téléphone : "Il faut préparer trois sacs pour l'attaque." Les enquêteurs ont pu retracer cet appel grâce à la vidéosurveillance.

Les empreintes d'Osama Krayem ont été retrouvées dans l'appartement de la rue Max Roos, d'où les assaillants de l'aéroport de Zaventem sont partis. Le Suédois était en outre présent à City 2, un centre commercial de Bruxelles, lors de l'achat des sacs qui ont été utilisés pour transporter les explosifs des attaques du 22 mars.

Osama Krayem a également été filmé en compagnie du kamikaze Khalid El Bakraoui, quelques minutes avant l'attaque à la station Maelbeek. Il aurait toutefois renoncé à se faire exploser dans le métro et "fait demi-tour" à la dernière minute, selon l'un de ses avocats, Vincent Lurquin. Les enquêteurs recherchent toujours le sac à dos que portait le Suédois le jour des attentats et qui pourrait avoir servi à transporter une bombe.

Il serait impliqué dans les attentats de Paris

Osama Krayem aurait également joué un rôle dans les attaques du 13 novembre, selon plusieurs médias belges. "Des empreintes digitales lui appartenant ont été retrouvées dans plusieurs planques ayant servi lors des préparatifs de ces attaques", précisé la chaîne flamande VTM. Le Suédois a été inculpé dans l'enquête sur les attentats de Paris, a confirmé mardi 19 avril le parquet fédéral belge, cité par l'agence de presse Belga.

Vous êtes à nouveau en ligne