Menace terroriste : le contrôle aux frontières renforcé

FRANCE 2

Les frontières ont été renforcées du point de vue de la sécurité, avec la Belgique, mais pas seulement.

Moins d'une heure après les attentats de Bruxelles du 22 mars, les gendarmes se sont déployés à tous les points de passage entre la Bruxelles et la France. Ils réalisent des contrôles aléatoires. Objectif ? Repérer des personnes recherchées qui tenteraient d'entrer en France et peut-être l'un des responsables des attentats de Bruxelles. "Nous arrêtons les voitures, nous contrôlons les occupants et nous contrôlons également les coffres des voitures", explique le colonel Philippe Mirabaud, commandant du groupe de gendarmerie du nord, au micro de France 2. "Depuis ce matin, pas de contrôle particulier suspect, mais une forte visibilité et beaucoup de contrôles".

Vigilance à la frontière allemande

1 500 gendarmes, policiers et douaniers ont été déployés le long de la frontière comme à Rekkem. Poids lourds et voitures circulent ici sur une seule voie, une situation qui engendre plusieurs kilomètres de bouchons. Les automobilistes sont compréhensifs. Même vigilance à la frontière allemande. À Strasbourg, les contrôles sont permanents depuis les attentats de novembre. Aujourd'hui, ils ont été renforcés côté allemand.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne