Eurozapping : crise politique en Italie et manif pro-avortement en Pologne

France 3

Une équipe de France 3 revient sur les sujets qui ont marqué l'actualité européenne de ce lundi 4 avril.

L'aéroport de Bruxelles-Zaventem a rouvert ses portes : trois vols au départ dimanche, une vingtaine ce lundi et une centaine mardi. Les mesures de sécurité ont été renforcées. Dix jours après les attentats qui ont fait 32 morts, les voyageurs arrivent au compte-goutte. Avant de retrouver la cadence de 600 vols par jour, il faudra encore patienter. Une partie du hall d'accueil a été soufflé lors des explosions.

Des Polonais protestent contre l'interdiction de l'avortement. Ils étaient des milliers devant le Parlement à Varsovie pour dénoncer ce projet du gouvernement conservateur, soutenu par l'Église catholique. Dans la foule, des cintres, instrument symbolique des interruptions de grossesse clandestines. La loi polonaise est déjà l'une des plus restrictives en Europe, n'autorisant l'avortement que dans des cas exceptionnels.

Polémique autour de l'islam

Un champ de pétrole provoque une crise politique en Italie. La ministre de l'Industrie y a perdu son poste. Elle avait dévoilé à son compagnon le projet de faciliter l'exploitation de ce site pétrolifère de Total dans la région de Basilicate. Un délit d'initiés qui a poussé la gauche à demander la démission du gouvernement. Face à la bronca, le chef du gouvernement Matteo Renzi a repris l'initiative à son compte. En dépit des protestations, il veut financer le projet coûte que coûte.

En Suisse, des dérogations dérangent. Une école secondaire près de Bâle autorise deux adolescents musulmans à ne plus serrer la main de leurs enseignantes. Ces deux élèves évoquent l'interdiction dans leur religion de toucher une femme étrangère. Mais la mesure prise provoque des remous. "Mais comment voulez-vous intégrer ces adolescents qui ont un tel comportement dans le monde du travail ? Ce n'est pas possible", s'interroge un membre d'une association d'enseignants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne