VIDEO. En France, la question de la perpétuité effective fait son retour sur la scène publique

FRANCE 2

Une partie de la droite réclame que la perpétuité effective soit appliquée pour les terroristes. Manuel Valls s'est dit ouvert à la discussion.

Nathalie Kosciusko-Morizet a soulevé le débat au cœur de l'hémicycle. "Salah Abdeslam a été arrêté. Il sera sans doute condamné, mais combien de temps restera-t-il en prison ?" s'est interrogée la députée de l'Essonne (Les Républicains). L'élue souhaite que la perpétuité soit synonyme de prison à vie pour les terroristes. Actuellement, un terroriste condamné à la perpétuité peut demander un aménagement de peine au bout de 22 ans, période de sûreté qui devrait être bientôt étendue à 30 ans.

Manuel Valls prêt à discuter

Pour la députée, c'est insuffisant. Manuel Valls s'est dit prêt à examiner sa proposition. La ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, affirme aussi être ouverte au débat. Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l'Assemblée, y est en revanche opposé. L'opinion demande toujours plus de sévérité à l'égard des terroristes, et certains politiques comptent bien y répondre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne