DIRECT. Un an après, la Belgique commémore les attentats de Bruxelles

Un homme attend le métro à la station Maelbeek, où 16 personnes sont mortes lors des attaques du 22 mars 2016, à Bruxelles (Belgique).
Un homme attend le métro à la station Maelbeek, où 16 personnes sont mortes lors des attaques du 22 mars 2016, à Bruxelles (Belgique). (JOHN THYS / AFP)

Les cérémonies commenceront par une minute de silence à 7h58 à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem.

Du roi des Belges aux enfants des écoles de Molenbeek, la Belgique marque mercredi 22 mars le premier anniversaire des attentats qui ont fait 32 morts et plus de 320 blessés à l'aéroport et dans le métro de Bruxelles, les plus meurtriers de son histoire.

Première cérémonie à l'aéroport. Les commémorations commenceront par une minute de silence à 7h58 à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem, en présence du roi Philippe et de la reine Mathilde, de victimes et de leurs proches, de membres des services de secours. C'est à cette heure précise, le 22 mars 2016, qu'Ibrahim El Bakraoui et Najim Laachraoui, jihadistes affiliés à l'organisation Etat islamique (EI), ont déclenché leur charge de TATP dans le hall des départs, tuant 16 personnes.

Hommage à la station Maelbeek. Les représentants des autorités se rendront ensuite à la station de métro Maelbeek, au cœur du "quartier européen", pour un hommage à l'endroit même où Khalid El Bakraoui, le frère d'Ibrahim, a actionné sa ceinture d'explosifs à 9h11, faisant là aussi 16 morts. Puis le couple royal inaugurera une sculpture à deux pas du siège de la Commission européenne.

Rencontre avec les victimes à Molenbeek. Les enfants des écoles de Molenbeek, la commune bruxelloise qui fut la base arrière des jihadistes, rencontreront des victimes en début d'après-midi. Puis trois cortèges de citoyens, dont l'un partira également de Molenbeek, se dirigeront vers la place de la Bourse, que les Belges avaient spontanément transformée en mémorial il y a un an.