Attentats de Bruxelles : une station de métro visée

FRANCE2

Alors que les secours affluaient vers l'aéroport, c'est au cœur même du quartier européen qu'une explosion s'est produite.

Mardi 22 mars, une explosion vient de se produire dans le métro de Bruxelles. Dans le noir, les passagers descendent sur les voies pour sortir. Dans la fumée, ils remontent pour sortir à l'air libre. À l'extérieur, c'est le chaos. Les policiers craignent un nouvel attentat, dans l'urgence ils font évacuer les automobilistes et les piétons. Les secours ne sont pas encore là et les automobilistes découvrent le carnage. Sur le trottoir, des passants aident les premiers blessés. Les gens s'entraident et le calme est étonnant. L'intérieur du wagon a été pulvérisé et les parois sont tordues vers l'extérieur.

Les gares fermées

En quelques minutes, un énorme dispositif de secours est déployé. Les militaires font le guet et les pompiers prennent en charge les premières victimes. Ils travaillent sur le trottoir, au pied des magasins. Dans les deux stations voisines, les passagers sortent précipitamment. L'attentat a eu lieu en plein centre de Bruxelles, une heure après l'attaque de l'aéroport de Zaventem. Quelques minutes plus tard, toutes les stations de métro de la ville et les gares sont fermées. En Belgique, l'alerte attentat a été relevée de 3 à 4, le niveau maximum.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne