Attentats de Bruxelles : reprendre une vie normale

La vie essaie de reprendre son cours à Bruxelles, au lendemain des attentats.

Après les attentats du mardi 22 mars, les Belges se sont réveillés complètement sonnés mercredi matin, pourtant, la vie reprend son cours à Bruxelles. À la gare Centrale, les voyageurs doivent attendre à l'extérieur avant d'être minutieusement fouillés par les forces de l'ordre. Même scénario à l'entrée de cette bouche de métro, l'une des rares à être ouverte ce matin. Les Bruxellois tentent de retrouver une vie normale et la plupart sont allés travailler, souvent avec beaucoup d'émotion. "Ce matin j'ai dû aller travailler, ce n'était pas facile, j'avais les larmes aux yeux, d'habitude il y a du monde et là, il n'y avait personne", témoigne une jeune femme.

Les écoles ont rouvert

24 heures après les attentats, il a aussi fallu retourner à l'école. Toutes ont ouvert leurs portes normalement. Certains parents ont préféré garder leurs enfants chez eux, mais d'autres n'ont pas hésité à les emmener. "On doit bouger sinon ils auront gagné, on ne peut pas rester chez nous, nous devons être dynamiques", affirme une maman.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne