Attentats de Bruxelles : les premières identifications des victimes commencent

L'identification des victimes a progressé, on compte maintenant des dizaines de nationalités parmi les morts et les blessés.

Après les attentats de Bruxelles survenus mardi 22 mars, les visages des trois premières victimes sont connus. Adelma Tapia Ruiz, Leopold Hecht et Olivier Delespesse sont les trois premières victimes identifiées des attentats. Trois visages souriants, trois vies envolées dans cette matinée d'horreur qu'a vécu Bruxelles mardi 22 mars. Adelma Tapia Ruiz était Péruvienne. Elle a perdu la vie dans le hall de l'aéroport Zaventem, quelques minutes avant de s'envoler pour les États-Unis, elle devait rejoindre sa mère, accompagnée de son mari et de ses deux petites filles. Eux s'en sortent quasiment indemnes, seule une des filles est légèrement blessée au bras.

Trois visages identifiés

Leopold Hecht avait 20 ans, il étudiait le droit, sa passion, sa destiné aussi : fils d'avocat, petit-fils de magistrate, le jeune homme montait sur les planches une fois par semaine pour faire de l'improvisation. Sa mort a été annoncée ce midi sur la page Facebook de son université. Leopold Hecht se trouvait à la station de Maelbeek, au même moment que Olivier Delespesse, qui travaillait pour l'organe de la communauté française de Belgique. Pour l'heure, ils sont les trois premiers visages identifiés parmi les 31 victimes des attentats.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne