Attentats de Bruxelles : Gaël Quérin, un athlète qui a échappé au pire

FRANCE 3

Le Lillois devait s'envoler pour les États-Unis pour préparer les JO de Rio. Il a entendu l'explosion à son arrivée à l'aéroport de Bruxelles. Il livre son récit.

Gaël Quérin est un athlète lillois. Pour se qualifier aux Jeux olympiques de Rio, il devait prendre l'avion mardi 22 mars au matin pour les États-Unis. "On est arrivé entre 7h55 et 8h00", explique-t-il. À peine sorti de la voiture pilotée par son partenaire d'entraînement, il entend une première déflagration dans l'aéroport. "On ne savait pas que c'était une bombe. Et 10 secondes plus tard, une deuxième déflagration à l'entrée de l'aéroport. Là on est rentré dans la voiture, on a appelé nos familles tout de suite pour les rassurer", ajoute le sportif.

Son retard lui sauve la vie

"J'avais peur qu'il y ait quelqu'un qui se fasse exploser à côté de la voiture. Une fois que la deuxième déflagration est arrivée, on a vu tout le monde s'échapper de l'aéroport (...) c'était horrible ", explique-t-il. Gaël Quérin aurait dû se trouver dans l'aérogare, mais cinq minutes de retard lui ont sauvé la vie. Il avoue être touché psychologiquement, mais pense avant tout aux victimes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne