Attentats de Bruxelles : des mesures de sécurité au quartier européen

FRANCE 2

Les services du Parlement et de la Commission européenne sont fermés. Il y a toujours de la tension sur place.

Mercredi 23 mars, des renforts militaires quadrillaient le quartier européen. Des hommes armés sont omniprésents et des fouilles systématiques ont lieu dans les véhicules. Tous les sacs sont ouverts. Il est impossible d'approcher les bâtiments officiels sans passer plusieurs contrôles de sécurité. Cela provoque "un peu de peur, je regarde toujours autour de moi. Et de la tristesse", confie un passant.

Continuer à vivre

Par mesure de sécurité, toutes les réunions prévues aujourd'hui dans les institutions européennes ont été annulées. La plupart des salariés sont invités à ne pas se déplacer et à travailler de chez eux. "Il ne faut pas prendre de risque inconsidéré. Il ne faut pas arrêter de vivre. Bruxelles, il fallait bien s'y attendre. C’est quand même la capitale de l'Europe donc ça allait nous arriver", rapporte un homme. Devant la Commission européenne, tous les drapeaux ont été mis en berne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne