Attentats à Bruxelles : les suspects en contact avec Salah Abdeslam

FRANCE 3

L'identification des kamikazes confirme des liens entre les attentats de Bruxelles et ceux de Paris en novembre. Les trois hommes étaient activement recherchés depuis plus de quatre mois.

Paris, le 13 novembre 2105 et Bruxelles, le 22 mars 2016. Des liens ont été faits entre les deux attaques terroristes. Les auteurs étaient en contact. Les enquêteurs belges ont identifié le corps de Najim Laachraoui. Ce kamikaze a été filmé par les images de la vidéosurveillance de l'aéroport de Bruxelles. Cet homme est également l'artificier des attentats de Paris en novembre. Son ADN a été retrouvé sur des ceintures explosives.

Deux interventions conjointes ?

Deux autres kamikazes ont été identifiés aujourd'hui, il s'agit des frères El Bakraoui. Ils ont participé à la logistique des attentats de Paris. C'est le plus jeune des deux, Khalid qui a loué la planque de Charleroi (Belgique) où les terroristes ont séjourné. C'est également lui qui a loué le logement de Forest, l'endroit où Salah Abdeslam avait été arrêté. L'ordinateur d'Ibrahim El Bakraoui a été retrouvé dans une poubelle à Schaerbeek. Il contient le testament du kamikaze qui dit ne pas vouloir connaître le même sort que Salah Abdeslam. Comme le précise le procureur fédéral belge, Frédéric Van Leeuw, Ibrahim El Bakraoui affirme "être dans la précipitation, ne plus savoir quoi faire, être recherché de partout, ne plus être en sécurité". L'interpellation de Salah Abdeslam a peut-être précipité le passage à l'acte du commando de Bruxelles. L'enquête devra prouver si les deux attentats ont été conçues conjointement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne