Attentats à Bruxelles : Facebook active son bouton "je suis en sécurité"

Le bouton \"Je suis en sécurité\" de Facebook est un outil basé sur un système développé après le tremblement de terre et le tsunami au Japon en 2011.
Le bouton "Je suis en sécurité" de Facebook est un outil basé sur un système développé après le tremblement de terre et le tsunami au Japon en 2011. (FACEBOOK)

Le réseau social avait déclenché cet outil pour les attentats du 13 novembre à Paris. 

Ils sont sains et saufs, et le font savoir sur Facebook. Les Bruxellois peuvent utiliser le bouton "je suis en sécurité" activé par le réseau social après les attentats dans l'aéroport et une station de métro de la capitale belge, mardi 22 mars.

>> Attentats à Bruxelles : suivez la situation en direct

Cet outil avait notamment été déclenché après les attentats du 13 novembre à Paris ou encore ceux d'Ankara en février et mars. Il avait été développé après le tremblement de terre et le tsunami au Japon en 2011 et activé dans le passé à l'occasion de plusieurs catastrophes naturelles.

Une notification envoyée aux contacts

L'outil détecte les utilisateurs de Facebook susceptibles d'être dans la zone affectée et leur propose de cliquer sur un bouton pour indiquer s'ils sont "en sécurité". Une notification est ensuite envoyée à tous leurs contacts sur le réseau. 

Après les attentats du 13 novembre, des internautes avaient critiqué Facebook pour ne pas avoir fait la même chose un jour plus tôt après un autre attentat au Liban, qui avait fait 44 morts. Le réseau social américain s'était alors dit prêt à utiliser plus largement cet outil à l'avenir.