Amsterdam : la lutte contre la pollution des canaux prend des formes surprenantes

france 2

À Amsterdam, aux Pays-Bas, les déchets s'agglutinent dans les canaux de la ville. La lutte s'organise avec des croisières et des bulles contre les détritus.

Amsterdam aux Pays-Bas, ses canaux, ses quais romantiques, son millier de ponts... Mais ses eaux sont parfois souillées de plastique et autres canettes. Pour éviter que ces déchets ne finissent à la mer, la "grande barrière" est en phase de test. Elle est composée de bulles. "Le gros avantage de la barrière de bulle est que ça évite d'installer un obstacle physique dans l'eau ce qui permet aux bateaux et aux poissons de continuer à évoluer sans problème tout en bloquant les plastiques", explique Philip Ehrhorn, co-inventeur de la barrière à bulles. Un tuyau placé en fond de canal propulse de l'air comprimé. Les bulles font remonter à la surface les déchets et les aiguillent vers un bac le long de la berge.

Une croisière anti-détritus

Pour le reste, Amsterdam peut miser sur ses touristes, adeptes de la pêche à détritus. Un entrepreneur organise des croisières à 25 € la sortie de deux heures, épuisette comprise. Les participants trouvent de tout, y compris de la drogue. Chaque année, 42 tonnes de déchets sont ramassées dans les canaux de la ville.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne