Amnesty met en garde Rihanna et Shakira avant leurs concerts en Azerbaïdjan

La chanteuse Rihanna en concert à Las Vegas (Etats-Unis), le 21 septembre 2012.
La chanteuse Rihanna en concert à Las Vegas (Etats-Unis), le 21 septembre 2012. (ERIC REED / AP / SIPA)

L'ONG invite les chanteuses à prendre en compte les violations présumées des droits de l'Homme dans cette ancienne république soviétique.

MUSIQUES - Rihanna a prévu de se produire en concert le 6 octobre, Shakira le 14 octobre. Mais dès vendredi 5 octobre, Amnesty International (lien en anglais) a appelé les chanteuses, qui doivent se produire sur scène à Bakou, la capitale de l'Azerbaïdjan, à prendre en compte les violations présumées des droits de l'homme dans cette ancienne république soviétique.

L'ONG indique avoir envoyé une lettre aux deux chanteuses pour les informer des "arrestations multiples et de la répression à l'encontre des journalistes, blogueurs et militants politiques" en Azerbaïdjan. "Amnesty International estime que le gouvernement azerbaïdjanais doit donner aux artistes, journalistes, militants et citoyens ordinaires le droit de s'exprimer librement sans avoir peur des répressions", est-il écrit dans cette lettre.

L'Azerbaïdjan a accueilli l'Eurovision

Fin septembre, la star internationale de la pop Jennifer Lopez était déjà montée sur scène à Bakou, aux côtés du chanteur Emin Agalarov, gendre du président azerbaïdjanais Ilham Aliev, à l'occasion de la cérémonie d'ouverture de la Coupe du monde de foot féminin.

L'Azerbaïdjan, un pays riche en hydrocarbures situé sur les bords de la mer Caspienne, a cherché à promouvoir son image cette année en accueillant le concours de l'Eurovision de la chanson. Les organisations de défense des droits de l'homme accusent régulièrement le régime de persécuter des journalistes et d'emprisonner des opposants, tandis que les autorités affirment que ce pays est une véritable démocratie.

Vous êtes à nouveau en ligne