Sommet du G20 : après les manifestations, la polémique enfle à Hambourg

Ce sommet du G20 à Hambourg (Allemagne) restera l'un des plus tendus de l'histoire. La ville se souviendra longtemps des affrontements violents entre forces de l'ordre et manifestants anticapitalistes.

Ce samedi 8 juillet encore, au soir, la tension est palpable dans les rues de Hambourg (Allemagne). Les forces de l'ordre restent mobilisées face aux manifestants toujours présents dans les rues de la ville. Depuis jeudi, de nombreux heurts ont émaillé les manifestations anti-G20.

Théâtre de violences

Depuis plusieurs jours la ville est le théâtre de violences. Les magasins ont été pillés, les vitrines et les banques saccagées. Les habitants de Hambourg, eux, sont abasourdis. Ils ne sont pas les seuls à critiquer la façon dont le G20 a été encadré : la presse allemande a pointé du doigt Angela Merkel et les forces de l'ordre dépassés par l'événement. Malgré les troupes envoyées en renfort, plus de 200 policiers ont été blessés. Ces critiques surviennent à quelques mois des élections législatives allemandes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne