Machines-outils : le moteur de l'Allemagne en panne

FRANCE 2

En 2018, l'Allemagne présentait un excédent commercial de près de 230 milliards d'euros. Quand les États-Unis taxent les importations, les entreprises allemandes souffrent plus que les autres, en particulier les fameuses grosses PME, très performantes.

L'économie allemande au bord de la récession, cela donne des images très inhabituelles. 40% des salariés sont au chômage technique. Les commerciaux sont désœuvrés. Le patron est inquiet. Ses commandes ont chuté de 30%. Pourquoi la fabrication de machines en Allemagne a-t-elle subitement plongé dans la crise ? Longtemps, Schütte était le symbole parfait de la puissance économique outre-Rhin. Une société familiale, de taille moyenne, qui se vantait d'exporter ses machines de pointe partout dans le monde. Mais aujourd'hui, c'est sa plus grande faiblesse. Dans chaque pays, les clients se font plus rares. Les clients américains sont moins nombreux, car Donald Trump menace de taxer très bientôt ces machines allemandes pour favoriser les concurrents américains.

Un tournant industriel et économique majeur

En Chine, c'est le ralentissement de l'économie qui fait chuter les commandes. Ajoutez à cela le Brexit et les tensions avec la Russie. Mais le marché allemand représente habituellement moins de la moitié des commandes. Là aussi, selon le patron, les perspectives sont mauvaises. Selon lui, c'est plus qu'un passage à vide. Il cherche déjà de nouveaux marchés dans le monde et de nouveaux produits à fabriquer. C'est un tournant pour tout un secteur économique. Après des années de croissance, la plupart des entreprises industrielles allemandes possèdent des ressources financières pour affronter cette crise, mais leur fédération demande déjà du soutien de la part du gouvernement, et notamment moins de normes environnementales, qui d'après eux les pénalisent.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne