Lesbos : quels pays pour accueillir les migrants du camp de Moria ?

France 2

Pour l’heure, en dehors de l’Allemagne, les États membres de l'Union européenne ne se précipitent pas pour accueillir les 12 000 migrants du camp de Moria, sans abris depuis une semaine.

Ils attendent, avec tous les jours un peu plus d’impatience. Ces migrants qui demandent un transfert loin du camp dévasté de Moria sur l'île grecque de Lesbos, n’ont pour l’instant qu’une personne à remercier : la chancelière Angela Merkel. En effet, l’Allemagne a annoncé vouloir accueillir plus de 400 familles, soit 1 553 personnes.

La commission européenne en appelle à plus de mobilisation


"J’espère que d’autres pays européens feront la même chose. Ce n’est pas que le problème de l’Allemagne", a déclaré la chancelière. Dans les autres pays européens, les annonces se font au compte-gouttes : seuls dix pays (ainsi que la Suisse et la Norvège) ont annoncé être prêts à accueillir des migrants du camp de Moria. La France, pour sa part, a déclaré vouloir recevoir une centaine de mineurs non accompagnés. Des annonces très insuffisantes selon la Commission européenne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne