Karl Lagerfeld : la fin d'un règne

FRANCE 2

Karl Lagerfeld est mort mardi 19 février à l'âge approximatif de 85 ans. Après être passé par les plus prestigieuses maisons, le couturier allemand a régné pendant trente-cinq ans sur les créations de Chanel, portant la marque au sommet de la haute couture. 

Derrière ces lunettes noires, il y a un créateur aux multiples visages. C'est du côté de la rue Cambon, à Paris, berceau de la maison Chanel, que viennent les mots les plus simples. Talentueux, avant-gardiste, influent... Karl Lagerfeld est l'homme de la démesure, à l'image de ses défilés grandioses. C'est à Paris qu'est née sa vocation, avec un premier coup d'éclat à 20 ans : un concours remporté ex aequo avec un certain Yves Saint Laurent. Ils seront les deux monstres sacrés de la haute couture. Karl choisira l'exubérance et l'audace.

Coloré, sexy, mais pas vulgaire

Lagerfeld, c'est aussi le créateur sans cesse à l'avant-garde. C'est à cette modernité que la maison Chanel, en perte de vitesse, fait appel en 1983. Toujours provocateur, Karl ne va pas se priver. De la couleur, du clinquant, sans jamais être vulgaire. Karl Lagerfeld impose sa fantaisie. Le tailleur Chanel est furieusement raccourci, les tenues sont aussi sexy qu'excentriques. Un génie qui n'hésite pas à casser les conventions et bousculer l'élitisme, comme lorsqu'il lance une collection accessible à tous. Les vêtements se vendront en quelques minutes. En octobre dernier, à Paris, Karl Lagerfeld a encore l'énergie pour transformer le Grand Palais en plage de sable fin. Ce sera sa dernière apparition publique après soixante-quatre ans de créations uniques. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne