Commémorations de la Première Guerre mondiale : la transmission du souvenir

FRANCE 3

L’armistice de la Première Guerre mondiale a 100 ans le dimanche 11 novembre 2018. Les liens avec les nouvelles générations se délitent lentement, mais certains innovent afin de faire vivre la mémoire des poilus.

Voyage dans le temps pour des lycéens. Ils marchent aujourd’hui sur les traces des poilus, découvrent leurs sacrifices et rendent hommage à ces inconnus d’un autre siècle. Cela fait 100 ans, dimanche 11 novembre, que la Première Guerre mondiale s’est achevée. Afin d’éviter que le fil ténu de la mémoire se rompe, quoi de mieux qu’une balade dans le Fort de Douaumont (Meuse) ? À cet endroit, soldats français et allemands ont combattu sous les obus.

Les liens avec les nouvelles générations se délitent lentement

Entendre, sentir, imaginer la vie sous terre la peur au ventre et la mort omniprésente. Donner chair à l’Histoire ou resserrer le temps entre les générations peut aussi passer par les réseaux sociaux. C’est l’idée du professeur d’Histoire-Géographie Yan Bouvier, qui a partagé avec ses classes, pendant trois ans, la vie du poilu Frédéric Branche sur Twitter à partir de son journal de guerre. Les derniers poilus ne sont plus là pour raconter cet enfer et témoigner. Lentement, les liens avec les nouvelles générations se délitent.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne