Allemagne : la population sous le choc après l'attaque meurtrière

France 3

Deux jours après l'attaque raciste perpétré dans deux bars à chicha de Hanau (Allemagne) qui a fait neuf morts, tout un pays est sonné. Les festivités du carnaval prévues pour la fin de semaine ont été annulées, alors que des autels improvisés accueillent des hommages aux victimes.

Des bougies et des fleurs pour rendre hommage aux neuf victimes de la barbarie raciste. Jeudi 20 février, à Hanau (Allemagne), ville endeuillée, des milliers d'habitants sont venus témoigner leur solidarité. Mais aussi crier leur incompréhension et leur indignation face à la résurgence de l'extrême droite et à la montée des crimes xénophobes. Dans la foule, une femme brandit la photo de son cousin touché lors des attaques, dans la soirée du 19 février. "Mon cousin fait partie des victimes, il a pris une balle en pleine tête. Il est à peine reconnaissable. C'est une partie de nous qui n'est plus là, et les belles paroles des politiciens ne le ramèneront pas", explique-t-elle.

Une minute de silence au Festival de cinéma de Berlin

Partout en Allemagne, dans une cinquantaine de villes comme Francfort, Hambourg, ou encore Berlin, c'est le même refus de la haine. Et une chaîne pour s'opposer aux divisions qui guettent le pays. Même au Festival de cinéma de Berlin, la fête peut attendre. La salle tout entière s'est levée pour observer une minute de silence. Et sur le tapis rouge, le temps s'est arrêté en honneur aux victimes. Elles avaient entre 21 et 44 ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne