Allemagne : la menace des attentats inquiète

france 2

À la suite de l'attaque tragique de Hanau (Allemagne), Emmanuel Macron a fait part de son soutien à Angela Merkel. La chancelière allemande a de son côté dénoncé "le poison du racisme". Des attaques notamment menées par des groupuscules d'extrême droite. 

Les autorités allemandes redoutaient un tel acte xénophobe et venaient de procéder à des arrestations dans le milieu d'extrême droite. Une attaque contre des mosquées avait été déjouée le 14 février dernier. Douze hommes ont été arrêtés en Allemagne, dans un coup de filet antiterroriste. En Allemagne, la menace du terrorisme d'extrême droite préoccupe davantage que la menace islamiste.

"Le racisme est un poison"

En effet, les actes criminels commis par des groupuscules criminels d'extrême droite sont en forte hausse. "Le racisme est un poison. La haine, c'est un poison. Et ce poison existe dans notre société, et il est la cause de tant de crimes" a déclaré Angela Merkel. Pourtant, depuis vingt ans, le nombre de groupes néonazis est en baisse en Allemagne. 25 000 individus appartiendraient à cette mouvance selon la police, et 50 seraient surveillés en continu. Une violence qui est pour beaucoup à mettre en parallèle avec la montée du parti d'extrême droite, AFD, dans certaines régions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne