Allemagne : émotion après la mort d'un enfant, poussé sous un train

France 3

En Allemagne, l'émotion est vive après la mort d'un enfant de 8 ans, lundi 29 juillet. Il a été poussé sur les rails, en gare de Francfort. Aussitôt, l'extrême droite allemande, l'AfD, s'est emparée de l'affaire.

Quelques fleurs sur un quai, et des voyageurs tenus à distance, sous le choc. Il était environ 10 heures lundi 29 juillet à la gare de Francfort (Allemagne) lorsqu'un jeune garçon de 8 ans et sa mère ont été poussés devant un train en marche. La mère a réussi à se sauver, mais l'enfant est décédé. Le suspect est un Érythréen de 40 ans, qui résiderait en Suisse.

Le ministre de l'Intérieur s'est rendu immédiatement sur place

"L'homme a pris immédiatement la fuite après le drame. Mais des passants et les policiers arrivés sur place ont réussi à l'interpeller près de la gare. Ses motivations restent encore très floues", précise Isabell Neumann, porte-parole de la police de Francfort. Le parti d'extrême droite AfD, qui a pris l'habitude d'instrumentaliser les faits-divers impliquant des étrangers, a immédiatement réagi pour dénoncer la politique migratoire allemande. Le ministre fédéral de l'Intérieur a interrompu ses vacances devant l'émotion suscitée par le drame.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne