Allemagne : ce que l'on sait de l'assaillant du supermarché de Hambourg

Des policiers allemands devant un supermarché de Hambourg (Allemagne) après l\'attaque d\'un homme armé d\'un couteau qui a fait un mort, le 28 juillet 2017.
Des policiers allemands devant un supermarché de Hambourg (Allemagne) après l'attaque d'un homme armé d'un couteau qui a fait un mort, le 28 juillet 2017. (MARKUS SCHOLZ / DPA)

Le suspect de 26 ans, arrêté après l'attaque qui a fait un mort et six blessés vendredi, était connu comme "islamiste mais pas comme jihadiste".

Au lendemain de l'attaque au couteau qui a tué une personne et en a blessé six autres à Hambourg (Allemagne), le profil de l'assaillant se précise. Lors d'une conférence de presse, samedi 29 juillet, les autorités allemandes ont expliqué que l'individu était connu comme "islamiste mais pas comme jihadiste". Franceinfo vous résume ce que l'on sait de lui.

Un demandeur d'asile de 26 ans

L'attaque a été commise par un homme de 26 ans, originaire des Emirats arabes unis. Il était en instance d'expulsion après que sa demande d'asile a été refusée. Mais il n'a pas pu être reconduit à la frontière faute de documents d'identité en règle. D'après le Spiegel (en allemand), l'individu vivait dans un camp de réfugiés de Hambourg. Une perquisition y a été menée.

Connu comme "islamiste" 

Lors de la conférence de presse, le ministre de l'Intérieur de la ville-Etat a indiqué qu'il était connu des services de sécurité "comme islamiste mais pas comme jihadiste." Il a également souligné qu'il y avait à ce stade "des indications sur des motivations islamistes", que l'homme était considéré comme "un cas suspect" après la découverte d'"éléments montrant une radicalisation" religieuse. Par ailleurs, aussitôt après l'attaque, des témoins rapportaient que l'assaillant avait crié "Allah Akbar"Son profil rappelle donc celui d'Anis Amri, l'auteur de l'attentat sur le marché de Noël de Berlin. L'attaque avait fait douze morts en décembre 2016. Le Tunisien était dans une situation juridique similaire : sa demande d'asile avait été rejetée mais il était resté sur le territoire allemand car il n'avait pas de papiers.

Des problèmes mentaux

Dans le même temps, les autorités ont fait état d'une "instabilité psychologique" du suspect. C'est ce que croit aussi savoir le Spiegel qui évoque des troubles mentaux et une consommation régulière de drogue. Ce qui fait dire aux enquêteurs que la situation reste "confuse" et qu'il n'est pas encore possible de savoir "lequel des éléments a constitué l'élément déclencheur". La veille, l'assaillant avait déjà attaqué des gens qui faisaient leurs courses ou se promenaient dans une rue très commerçante d'un quartier du nord de Hambourg.

Vous êtes à nouveau en ligne