Allemagne : appels au calme après l'arrestation de deux Afghans pour homicide

Des fleurs sont déposées, le 9 septembre 2018, à l\'endroit où un jeune homme de 22 ans a été tué, dans l\'état de Saxe-Anhalt, en Allemagne. 
Des fleurs sont déposées, le 9 septembre 2018, à l'endroit où un jeune homme de 22 ans a été tué, dans l'état de Saxe-Anhalt, en Allemagne.  (SEBASTIAN WILLNOW / DPA / AFP)

Les deux hommes ont été interpellés en raison d'un "soupçon d'homicide".

Plusieurs responsables ont appelé au calme, dimanche 9 septembre, après l'arrestation en Allemagne de deux Afghans soupçonnés d'être impliqués dans la mort violente d'un jeune homme, à Köthen, dans la Saxe-Anhalt. Cet appel au calme intervient deux semaines après des faits similaires à Chemnitz ayant mis le pays sous tension.

Le ministre de l'Intérieur du Land où le drame s'est déroulé dans la nuit de samedi à dimanche, Holger Stahlknecht, a invité la population à rester "pondérée""La mort tragique du jeune homme me touche beaucoup et je regrette profondément ce qui s'est produit", a déclaré le ministre, membre du parti de centre-droit de la chancelière Angela Merkel (CDU), à l'agence de presse allemande DPA. Mais il a promis que l'Etat de droit mettrait tout en œuvre pour faire la lumière sur cette affaire.

Une altercation qui a dégénéré, selon des médias

Les deux Afghans ont été interpellés en raison d'un "soupçon d'homicide" dans cette affaire, ont indiqué la police et le parquet. Aucune précision n'a été donnée.

Mais, selon plusieurs médias, notamment le quotidien Die Welt et la chaîne de télévision publique locale MDR, le jeune Allemand de 22 ans est décédé d'une hémorragie cérébrale à la suite d'une violente dispute entre lui et un deuxième homme qui l'accompagnait, d'une part, et les deux Afghans. Selon ces médias, une première altercation avait déjà commencé tard dans la soirée près d'un terrain de jeu entre une femme enceinte et trois Afghans se disputant la paternité de l'enfant à naître.

La future victime et un deuxième homme s'en seraient alors mêlés et une violente bagarre aurait suivi, selon ces médias. Dimanche, de nombreux habitants sont venus déposer des gerbes de fleurs et allumer des bougies sur les lieux du drame.

Vous êtes à nouveau en ligne