Allemagne : Angela Merkel souhaite arrêter à la fin de son mandat en 2021

France 3

En Allemagne, le parti d'Angela Merkel a subi une nouvelle défaite électorale. Lundi 29 octobre, elle a annoncé ne pas se représenter à la tête de son parti et quitter la politique en 2021.

C'est une surprise. On n'a pas l'habitude de voir Angela Merkel si émue, triste même, selon ses proches. D'habitude, elle reste impassible face aux revers électoraux. Cette fois, la claque est trop forte. Deux semaines après la déroute des conservateurs en Bavière, c'est la débâcle de ses alliés dans la région de Francfort qui aura été la goutte d'eau de trop.

Des candidats à sa succession déjà déclarés

Depuis 2015 et sa décision de laisser entrer en Allemagne plus d'un million de réfugiés, sa popularité est en baisse. Elle est actuellement à la tête d'un gouvernement extrêmement divisé. Elle est usée personnellement par treize années au pouvoir, mais elle assure, lundi 29 octobre, vouloir rester jusqu'à la fin de son mandat de chancelière en 2021. Son départ annoncé va l'affaiblir sur le plan international. Sur le plan national, la guerre de succession est déjà lancée avec plusieurs candidats déclarés dès lundi matin, ce qui promet trois dernières années de mandat très compliquées pour Angela Merkel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne