Allemagne : une attaque au couteau fait un mort et trois blessés dans une gare près de Munich

La ville de Grafing se trouve au sud-est de Munich (Allemagne), en Bavière.
La ville de Grafing se trouve au sud-est de Munich (Allemagne), en Bavière. (GOOGLE MAPS)

Selon des témoins, l'assaillant aurait crié "Allahou akbar" lors des agressions, qui ont eu lieu dans la gare de Grafing, à une trentaine de kilomètres de Munich. L'homme, qui était suivi en psychiatrie selon une télé allemande, a été arrêté.

Un mort et trois blessés. Un homme a poignardé, mardi 10 mai à l'aube, des passants dans la gare de Grafing, une petite ville située à une trentaine de kilomètres au sud-est de Munich (Bavière, Allemagne). L'agresseur, un Allemand de 27 ans, a été arrêté. "Il a fait des déclarations sur place qui renvoient à une motivation politique, a priori islamiste", a expliqué le parquet. Des témoins, cités par des médias locaux racontent en effet que l'agresseur a crié "Allahou akbar" ("Allah est le plus grand"). 

Mais cette hypothèse n'est pas la seule. Selon le correspondant en Allemagne de France 2 Amaury Guibert,  des médias allemands rapportent que l'homme qui a attaqué au couteau des voyageurs en gare de Grafing était suivi en psychiatrie et se droguait.

Un agresseur peu coopératif

L'agresseur "n'est pas très coopératif", a précisé un porte-parole de la police de Haute-Bavière. Les agressions se sont déroulées mardi vers 5 heures du matin. L'homme "a distribué des coups de couteau autour de lui", selon le porte-parole.

Si jamais la piste islamiste se confirme, ce ne sera pas une première dans le pays. Il s'agira de la troisième attaque du genre depuis septembre 2015 en Allemagne. Les deux précédentes avaient visé des policiers.Comme le rappelle le blog du bureau de France 2 à Berlin, une jeune fille de 15 ans avait attaqué fin mars des policiers en gare de Hanovre, blessant l'un d'entre eux. 

Auparavant, en septembre 2015, un Irakien de 41 ans, en liberté conditionnelle après avoir purgé une peine pour appartenance à une organisation "terroriste" et un projet d'attentat contre un Premier ministre irakien en 2004, a été tué par la police après avoir blessé une policière à Berlin. Là aussi, l'arme utilisée par l'agresseur, Rafik Youssef, était un couteau.

Vous êtes à nouveau en ligne